Michel Auzas - Mille...

Aset L'EgyptienneASET L'ÉGYPTIENNE.

Par-delà les Portes du Temps


Michel Auzas-Mille

Sirius, l’étoile du chien, l’Atlantide, le continent englouti, Khéphren, la Grande Pyramide et son gardien, le Sphinx, et puis … l’église Notre Dame des Champs, boulevard du Montparnasse à Paris …
Par-delà les portes du Temps et de l’Espace, quel lien secret, sacré, réunit ces époques et lieux si différents, en apparence ?

Derrière le mythe se cache souvent une réalité objective, avec ses situations, réelles ou imaginaires et ses personnages, entrés quelques fois à leur insu et par une petite porte basse et dissimulée, dans la grande histoire de l’évolution des consciences et, en tant qu’archétypes, dans ce que Jung nommait « l’Inconscient collectif » de l’humanité.


Isis, Osiris, Hathor, Horus, Hermès … Autant de personnages de légendes qui nous paraissent totalement abstraits, sans réelle consistance au plan de notre quotidien, en notre époque « moderne » et qui sont pourtant aux racines-mêmes de nos civilisations et cultures occidentales.
Pourquoi ne pas envisager et admettre qu’à l’origine de ces « images », étaient des Êtres de chair, d’os et de sang, tout comme chacun d’entre nous, animés de désirs, de passions, de doutes, de peurs, de joies et de peines … d’Amour aussi … et qui poursuivaient, chacun à leur manière, cette « Lumière » brillant faiblement au-delà de leur horizon ?


Le projet de ce conte « initiatique » est de faire revivre pour un instant, pour un instant seulement … ces personnages mythiques dans le cœur et l’esprit du lecteur, afin que celui-ci renoue avec le fil ténu, mais jamais rompu, de la fabuleuse Histoire du Monde et, de sa propre évolution.
D’où venons-nous ? Qui sont les Gardiens de la Lumière des Temps ? Quelle est la nature de ce moteur secret qui nous fait désirer aller, plus loin que nous, soulever le voile du Mystère de la Vie et, de notre propre existence ?

Les 22 PortesLES 22 PORTES.


Essai pour une approche spirituelle, au seuil du 3ème millénaire, à partir de la symbolique des arcanes de Tarot


Nadine et Michel Auzas-Mille



Cet ouvrage explore des aspects peu connus de la symbolique du tarot dit de Marseille.

Dans une première partie, Nadine et Michel Auzias-Mille s’interrogent sur la quête du sens, sur ce qui l’entrave ou au contraire ouvre le chemin vers la connaissance.

Le tarot constitue une aide précieuse, car il contient un enseignement et une sagesse pouvant répondre à notre quête de sens. Son symbolisme touche les profondeurs de notre être, cette lumière qui ne demande qu’à grandir et à rayonner.

La seconde partie de l’ouvrage se propose d’aller à la rencontre de chacun des archétypes contenus dans les 22 lames majeures du tarot, à partir du symbolisme de l’image, du nombre et du nom.

Les dessins de Michel Auzias-Mille, qui réinterprète le symbolisme du tarot et ses 22 arcanes, illustrent les propos des deux auteurs.

Au coeur de la roseAU COEUR DE LA ROSE.


Sur les sentiers de la Spiritualité

Michel Auzas-Mille

Nous hissons habituellement la « Spiritualité » à de telles hauteurs, que nous avons très souvent les plus grandes difficultés à nous permettre, au quotidien, d’y accéder.
Or, dans la formulation du « Connais-toi toi-même », il nous est proposé, avant d’atteindre à la « Connaissance de l’Univers et de ses Dieux », de commencer par « labourer et ensemencer » notre propre terre intérieure, nous-mêmes, ici et maintenant.

Ce qui constitue, à n’en pas douter, l’amorce d’un premier pas d’importance sur les Sentiers de la Spiritualité.


Ainsi, proposons-nous dans cet essai, quelques pistes de réflexion et de méditation, mettant en lumière certains aspects de la Quête Spirituelle, à travers un des « matériau » commun à tous les thèmes abordés : le « Symbole ».


Car, nous disent Jean Chevalier et Alain Gheerbrant : « C’est trop peu dire que nous vivons dans un monde de symbole, un monde de symbole vit en nous ! »
Alors, Caminando ! Chemin faisant …

Engageons-nous à la découverte de ces sentiers dissimulés aux regards qui ne savent pas encore voir, munis de cette clé universelle : le Symbole, qui permet bien souvent d’ouvrir les yeux, le cœur et l’esprit de celui qui cherche.

EloaneELOANE. GARDIENNE DE LA LUMIERE.


Michel Auzas-Mille


« Ainsi vit le jour de la « Parfaite Reliance », mutualisant en son giron les énergies constructives et la richesse créative de chacun, du plus petit au plus grand, au bénéfice de l’évolution de tous ».


Les alchimistes du passé, et certainement quelques-uns au présent, pensaient pouvoir rénover le Monde, par une « Médecine Universelle ».


Il ne s’agissait naturellement pas, pour eux, de guérir uniquement les maux du corps. Ils cherchaient, plus certainement, à transmuter certains penchants de l’Âme humaine, qu’ils estimaient par trop liés à l’instinct prédateur animal.


Ainsi, lorsqu’ils évoquaient les trois phases de l’Œuvre : « Nigrédo – Albédo – Rubédo » … parlaient-ils, sous couvert de manipulations au laboratoire, du processus de transformation de l’Être – que C.G. Jung nommait « Individuation » - opérant par étape, d’expérience en expérience, de prise de conscience en prise de conscience, jusqu’à l’ultime phase de l’Œuvre où l’adepte, parvenu au terme de son cheminement, pouvait voir s’élever l’Etoile au-dessus du Composte, l’Eternité lumineuse au-dessus des affres du Temps.

MatMAT, LE JOUR DU FOU.

Michel Auzas-Mille



« On ne peut contraindre d’aucune façon les ténèbres à révéler la lumière qui gît en leur sein, mais acceptant ces ténèbres telles qu’elles sont, avec patience et humilité, notre œil de cherchant, s’accoutumant à la noirceur ambiante, finit peu à peu à y distinguer certains reliefs, certaines variations de teintes qui peuvent nous aider, dans l’obscur labyrinthe, à apercevoir l’entrée du chemin qui nous mènera assurément à cette lumière tant désirée »

Je suis le Vent, nous dit le « Mat » … et le Vent ne fait pas de promesse. Il ne peut qu’emporter le Rêve des Hommes, comme des semences de Mondes à venir, au-delà des frontières, de toutes les frontières.
Par ce conte initiatique, l’auteur nous emmène dans un voyage au-delà du Temps et de l’espace, à la rencontre de celui qui habite en secret l’âme du poète et, peut-être, celle de chacun d’entre nous : Mat, le fou.

Michel Auzas-Mille est né en 1947 à Paris.

Artiste peintre, dessinateur, illustrateur, poète, écrivain. Il participe depuis plus de 40 ans à de nombreuses expositions collectives et individuelles, en France et à l’étranger. Il reçoit, en 1987, la médaille d’argent, section Dessin, de l’académie des Arts, Sciences et Lettres. 


Il a illustré, entre autres, pour le compte des Editions Dangles, des ouvrages signés par Annick de Souzenelle, Jean-Pierre Bayard, Mario Mercier, Serge Hutin …


Il se consacre, depuis quelques années, à l’écriture dans le domaine du Symbole.

En To PanEN TO PAN.


Le Livre de Mel Akmon, ami d’Hermès

Michel Auzas-Mille



« Où est la vérité ? … Où est la réalité ? Où se trouve la frontière entre tous ces mondes, tous ces univers que nous portons en nous sans en avoir la moindre conscience, parce que nous ne savons pas regarder au dedans de nous-même ? Nous passons nos existences à scruter à l’extérieur, attendant anxieusement que quelque chose ou quelqu’un vienne calmer nos angoisses, notre peur du vide … et puis, un jour, nous mourrons d’épuisement, sans avoir compris que nous étions nous-même les gardiens de l’Eternité, les témoins de la Lumière Infinie. Nous étions porteurs de la multitude des mondes possibles et impossibles, et nous ne le savions pas, ainsi nous nous lamentons sur notre sort et restons assis en attendant la mort, alors que nous sommes fait pour nous élever au-dessus de toutes les montagnes, au-delà de tous les soleils, au cœur des myriades de galaxies et au-delà encore, jusqu’aux limites de l’Univers infini … si seulement nous acceptions d’apprendre à voler ! » …

Sur ces mots, l’ange déploie ses ailes, immenses à présent, et prend son envol devant mes yeux extasiés. Levant mon regard pour accompagner son ascension, je vois alors, dans le ciel criblé d’étoiles, des centaines, des milliers d’anges volants de concert en une ronde magique et sacrée. Mes yeux s’emplissent de larmes, à la fois de bonheur intense et de profond désespoir d’être moi-même fiché en terre et ne pouvoir les suivre.

Par ce roman, teinté de Philosophie hermétique, guidé pas à pas dans le labyrinthe du symbole, du rêve et de la « Synchronicité », univers chers à C.G. Jung, l’auteur nous propose de pénétrer les Arcanes atemporels de l’ « Art d’Hermès », l’Alchimie spirituelle … et de l’Amour qui transcende le temps et l’espace.
“En To Pan” !
(Un le Tout)


Envol de plumesENVOL DE PLUMES.

Nadine Auzas-Mille



L’Atelier d’Ecriture n’enseigne aucun savoir-faire, mais il tend à développer un « savoir-être en compagnie ». Une curieuse opportunité se joue en effet ici, libellée en termes de paradoxe : « Ecrire, Solitaire et Solidaire ».


Cette mise en situation en atelier, s’établit au carrefour de l’intime et du public : entre « in/hibition » et « ex/hibition », chaque participant étant convié, autour de la table d’Ecriture, à habiter alternativement l’intérieur et l’extérieur de lui-même, dans l’Ecriture puis dans la Lecture de son texte.


Ce va-et-vient respiratoire, orchestré par l’animateur, peut alors se révéler comme préparation à une « co-naissance assistée ».


L’Etymologie, le Symbole, le Mythe, la Métaphore et la « Langue des Oiseaux » constituent l’essentiel de la « boîte à outils » que Nadine Auzas-Mille propose dans les ateliers qu’elle anime depuis une douzaine années.

Ces outils ont comme projet de faire expérimenter la double dimension de l’Ecriture : « horizontale » et « verticale », sans oublier l’humour et l’aspect ludique qui sous-tendent chacun de ces ateliers.

Oeuvre au noirŒUVRES AU NOIR.


Michel Auzas-Mille

Le dessin à l’encre de Chine et à la plume « Conté n° 423 » durant presque cinquante ans de mon existence, s’apparente, pour moi, à une véritable Quête Alchimique – d’où le titre de cet album : « Œuvres au noir », en référence à l’« Œuvre au noir » - « Nigredo » - première des trois phases majeures de cette Quête Philosophale. Transformer par un long et patient travail, la « Materia Prima » - matière première de l’Œuvre : la feuille blanche, en œuvre artistique porteuse d’émotion, d’information, de sentiment, de sens … par une certaine magie de l’image, ainsi proposée au regard de l’autre …
Bien évidemment, lorsque j’évoque l’Alchimie, il ne s’agit pas de cette pseudo science pré-chimique matérialiste, qui consiste à manipuler le plomb en espérant en tirer de l’or, sonnant et trébuchant … mais de cet Art plus subtilement intime et certainement commun à tous ceux que l’on dit « Artistes » : l’Alchimie Spirituelle, celle-là qui, transformant la matérialité des choses, transforme dans le même temps celui qui œuvre.
Se créer en créant …

« C’est trop peu dire que nous vivons dans un monde de symbole, un monde de symbole vit en nous », nous disent Jean Chevalier et Alain Gheerbrant, dans leur Dictionnaire des Symboles.

Si j’ai fait du Symbolisme mon fil d’Ariane afin de me guider dans le dédale de la création artistique, c’est que très tôt le Symbole s’est imposé à mon travail d’illustrateur.
La « contrainte » imposée par le commanditaire : maison d’édition – responsable d’association ou simple particulier ; faire « coller » l’image au plus proche de l’idée - développée dans le livre ou proposée par la manifestation culturelle, artistique, un désir personnel - etc. … fait que l’on est amené à chercher ce qui « relie » - objet-même du Symbole : relier, afin que l’image soit le reflet le plus fidèle possible de ce qu’elle doit illustrer. La « vitrine » en quelque sorte, avec pour objectif d’éveiller l’intérêt, sinon la curiosité, autour du thème proposé, au-delà de l’aspect commercial qui, je veux le croire, n’est que secondaire.
Créant ainsi avec le Symbole, le Symbole a fini, avec le temps, par créer en moi-même un espace philosophique et spirituel, teintant jusqu’à mes créations personnelles.
Toute démarche artistique est profondément « ésotérique » dans la mesure où elle laisse à voir quelque chose de l’intériorité-même de l’artiste.
Aujourd’hui, je viens donc offrir à votre regard, les images qui m’habitent et donnent un sens à mon rêve, en souhaitant qu’elles résonnent en votre imaginaire autant qu’elles ont nourri ma propre créativité.


Rites EtrangesLES RITES ETRANGES.

Michel Auzas-Mille


Des paysages extérieurs, au paysage intérieur …comme un Appel’d’Art …

L’expression artistique, lieu de rencontre …d’union, de révélation.
Tout n’y est pas permis tel que nous avons pris la fâcheuse habitude de le penser. Rien n’y est gratuit.

Le fond de l’ère effraie ! … le fond de l’Art aussi.

Nous vivons tant pour l’extérieur de nous même, pour la vitrine, que nous restons stupéfiés de ce que peuvent receler nos caves, nos greniers, nos grottes soigneusement oubliées lorsque, par mégarde, nous sommes amenés à y jeter un œil.

L’Art vous empoigne … Il est le Maître et l’artiste subjugué, acquiesce avec au fond des yeux d’autres paysages, d’autres montagnes, d’autres mers, d’autres vallées, d’autres fleuves, rivières et rus … cascadant en secret d’un autre soleil en son cœur.

Avec au creux des paumes, d’autres caresses de nuages impossibles … les mains levées, offrandes à d’autres cieux cachés, les lèvres scellées, captives d’une silencieuse incantation … le corps pétrifié de l’Avide Présence.

Et lorsque l’artiste tente de comprendre !
D’où vient cela, d’où vient cela ? …balbutie-t-il, titubant sous l’impact

N’t’inquiète ! Répond l’Art … Fais donc ! …

Contes et nouvelles

IMAGES, CONTES ET NOUVELLES DE DESSOUS LA SURFACE DES CHOSES.


Michel Auzas-Mille 


A travers ce recueil de mots : contes, nouvelles, et d’images : collages numériques, je souhaite vous faire partager cette émotion que j’ai moi-même ressentie en le composant.


L’intention poétique s’y décline aussi bien à partir du Mot que de l’Image, cette dernière ne venant pas nécessairement illustrer ce premier, mais pouvant être, en soi, œuvre à part entière. 


De la rencontre du Mot et de l’Image naît ainsi un espace de dialogue, d’échange et d’enrichissement mutuel.

   

Adresse


  • Association des Radiesthésistes.
  • Mairie des Mées.
  • Maison des Associations.
  • 04310 - Les Mées.

Nous Contacter


  • Président : 06.64.32.80.47 (Didier Massin).
  • Expert Comptable (Crespy André) : 06.08.94.17.96.
  • Contact Président (Didier Massin).
  • Webmaster : 06.01.81.41.96 (Raymond Rainart).

Recommandez-nous sur Facebook... Merci.

Logo FB


© Radiesthésistes 1984/2019
Tous droits réservés...

Création : Pub Alpes